Voiture electrique et hybride Quebec/Canada, le 27 October 2015


Voiture electrique Twitter Facebook auto electrique

Recevoir l'Actualité par email




Liens

Ecrit par Vincent le 22 mai 2012

Hydro-Québec s’est associé avec un groupe minier d’Ottawa dans le cadre d’un projet ambitieux visant à produire et commercialiser le graphite du gisement du lac Knife, un composant essentiel pour les batteries des véhicules électriques.

Le graphite, l’avenir des voitures vertes ?

Avec le lithium, le graphite compte parmi les principaux matériaux utilisés dans la fabrication de batteries propres aux véhicules électriques. Cet allotrope naturel du carbone présente en effet des propriétés physiques et chimiques intéressantes pour en faire le premier composant de l’anode d’un générateur de VE. Confiant du potentiel de ce minerai, Hydro-Québec a signé un partenariat important avec Focus Metals, une société minière d’Ottawa propriétaire du gisement de graphite du lac Knife. Cet accord prévoit le développement de l’exploitation de la mine et la construction de sites de purification et de fabrications d’anodes à proximité du territoire d’extraction. Le fournisseur d’énergie québécois s’engage ainsi à financer le montage des usines et reçoit en contrepartie des redevances sur les ventes d’anodes, attendues dès 2015.

Une production de qualité et à bas prix sur le long terme

La collaboration entre les deux groupes donnera naissance à une grande industrie du graphite en région québécoise, capable d’extraire 25 000 tonnes du minerai par an pendant au moins 40 années. Selon Gary Economo, PDG de Focus Metals, ce partenariat permet à son groupe de commercialiser le graphite le moins cher au monde, avec un prix situé entre 20 000 et 40 000 $ la tonne. Cet avantage profitera logiquement au secteur des voitures électriques, dont le coût des batteries au lithium-ion reste le principal obstacle de croissance. D’autres programmes sur la mobilité verte sont également en cours d’étude ou de développement par l’institut d’Hydro-Québec. La société d’État se penche entre autres sur des projets de générateurs électriques conçus avec du phosphate de fer lithié ou de nanotitanates.

source

Comments are closed.


Autres articles qui peuvent vous intéresser :