Voiture electrique et hybride Quebec/Canada, le 28 October 2015


Voiture electrique Twitter Facebook auto electrique

Recevoir l'Actualité par email




Liens

 Voiture Electrique

 
Posted by Vincent On septembre 13, 2015

Le Québec présente un taux élevé de ventes de voitures électriques au Canada. Pour preuve, et ce qui est plutôt impressionnant, c’est que près de la moitié des automobiles électriques vendues au Canada le sont dans la province.

Ce fort taux peut s’expliquer par différents facteurs. Les habitants de l’Est du Canada ont une fibre écologique particulièrement développée. Le gouvernement québécois offre une prime pouvant atteindre jusqu’à 8000$ par automobile achetée (dans le cas d’un véhicule 100% électrique). De plus, le territoire est très bien desservi en bornes pour la recharge des véhicules.

Marché électrique de Luxe

Auparavant, le marché du luxe électrique au Québec était principalement détenu par Tesla, mais Fisker va bientôt revenir le concurrencer (d’après La Presse, il s’agit d’un retour au Québec pour Fisker. La concession Rolls-Royce avait en effet vendu une vingtaine d’exemplaires de la Karma en quelques mois seulement en 2012).

Fisker Karma

En effet, le constructeur Fisker vient de s’associer à Rolls-Royce Montréal. Ce concessionnaire vendra en exclusivité des véhicules produits par Fisker. Le premier modèle mis sur le marché sera la Fisker Karma, nouvelle version. Les deux copropriétaires de la concession Rolls-Royce estiment une vente de 50 à 60 Fisker par an. Avec une autonomie de 600km, la voiture Fisker serait vendue entre 140 000 et 150 000 dollars US. A l’heure actuelle, les performances de la Fisker Karma sont proches de celles des concurrents présents au Québec, la marque souhaite dans un proche avenir développer des modèles plus haut de gamme et à plus long terme, la commercialisation d’un SUV serait à l’étude.

Karma

Kisker Karma 2

interieur karma 2

interieur karma

En juin 2015, l’entreprise chinoise Wanxiang propriétaire de Fisker a décidé de produire les Fisker Karma aux Etats-Unis. La vallée de Moreno, le berceau des voitures électriques a été choisie comme lieu de fabrication dans une usine de plus d’un demi million de pieds carrés.

Les chiffres de ventes de la Voiture électrique au Québec

La volonté du gouvernement de développer l’électrification des transports devrait encore accélérer la vente de véhicules électriques au Québec dans les prochains mois. Voici quelques chiffres à se mettre sous la dent, source : AVEQ.

6167 véhicules juste au Québec, 20 modèles différents et 75% des ventes réalisées par les Chevrolet Volt, Nissan Leaf et Tesla Model S

Volt Leaf Model S

735 bornes de recharge publiques en service, dont 14 bornes de 480 volts (recharge en 30 minutes)

502 Tesla Model S au Québec

24 Fisker Karma (mais les ventes qui ont été arrêtées vont redémarrer)

Posted by Vincent On septembre 12, 2015

La célèbre marque tente sa chance sur le marché des véhicules électriques, en lançant un modèle qui sort de l’ordinaire : la BMW i3, dotée d’un look futuriste. Présentation rapide de la voiture de demain :

BMW i3

La BMW i3, Un pari sur l’avenir

En sortant l’i3, BMW montre sa volonté de répondre aux besoins des consommateurs de demain : avec l’augmentation de la population urbaine et la diminution des ressources, l’avenir sourit aux véhicules économiques et compacts, le meilleur moyen de se faufiler en ville sans perte de temps. La BMW i3 possède ainsi une personnalité unique, visant le segment haut de gamme de sa catégorie. Son point fort se situe dans la possibilité d’ajouter un extendeur d’autonomie, qui vous permettra de parcourir 300 km supplémentaires ; un bon argument qui vous évitera la panne sèche.

Un design novateur

Cette automobile se veut visionnaire, en s’appuyant sur une logique de développement durable. Dotée d’une identité forte, l’i3 est compacte, légère et fluide. Son intérieur spacieux et son extérieur dynamique, la rende parfaite pour s’insérer parmi la circulation des mégalopoles. Ses proportions et ses détails soignés vous facilitent la vie en ville, avec notamment une assise conducteur surélevée et une vue panoramique dégagée. Ses portes antagonistes et son absence d’habitacle intérieur favorise également l’accès depuis une place de stationnement étroite, un avantage des plus appréciables.

i3 recharge electrique

Un comportement routier sécurisant

Stable et solide, cette voiture donne immédiatement une impression de légèreté. Le moteur électrique de 130 kW permet d’apprécier le silence lors de la conduite. Elle fait preuve d’une belle réactivité, avec seulement 7.2 secondes pour atteindre 100 km/h. Une fois prise en main, elle rend la conduite en ville bien plus agréable. Un modèle qui inspire la confiance.

Posted by Vincent On avril 4, 2011

Nissan-Leaf

La Nissan Leaf débarque sur les routes canadiennes et québécoises dès cet automne à un prix de 38 395 dollars, auquel les acheteurs du Québec pourront soustraire 8000 de bonus cash au premier janvier 2012. Ce qui fait un prix final de 30 395 dollars CAD.

La nouvelle version de la Lead disposera d’une caméra de recul, idéale pour les manoeuvres aveugles en arrière. Elle aura aussi un poste de commandement tactil de 7 pouces pour indiquer le pourcentage d’alimentation restante dans les batteries par exemple, ou indiquer où se trouvent les stations de recharge electrique les plus près. Démarrer la Leaf ou ouvrir les portières se fera sans clé.

Pour rappel, la Nissan Leaf a une autonomie de 160 km et peut se recharger en 7 heures environ sur du 240 Volts et jusqu’à 3 fois plus de temps sur du 110 V.

Plus d’informations sur Nissan Leaf Canada : www.nissan.ca/LEAF/

Posted by Vincent On mars 22, 2011

Tesla-Model-S

La voiture électrique Tesla Model S est à présent disponible en pré-réservation pour les canadiens.

Les 200 premiers modèles produits au Canada sont appelés « Model S Signature Series » et seront livrées avec un maximum d’options et de couleurs non disponibles pour le modèle de base, et un pack de batteries de 482 km d’autonomie.

Le prix pour la réserver est de 40 000 dollars, montant qui est remboursable.

La production doit débuter fin 2012.

Cliquer ici pour la réserver.

Posted by Samuel On août 26, 2010

i-Miev

Mitsubishi Motors, le constructeur automobile nippon, a récemment annoncé que sa citadine électrique, l’i-MiEV, sera commercialisée au Québec dès le mois de septembre de l’année prochaine. Le véhicule, qui a des traits familiers avec la Yaris de Toyota, est actuellement présent sur les terres canadiennes à l’occasion de la tournée Canada Écolo, qui avait débuté le 17 août dernier à Terre-Neuve et qui se terminera le 13 septembre prochain à Vancouver.

L’i-MiEV, qui signifie « Mitsubishi Innovative Electric Vehicle », connait déjà un certain engouement de la part des Québécois. Patrick Renaud, directeur et gérant des ventes pour Mitsubishi Canada, tarit déjà d’éloges la petite citadine qui a été la source d’inspiration de la C-ZERO de Citroën. Le véhicule, qui peut atteindre une vitesse maximale de 130 km/h, possède une autonomie de 120 km grâce à ses batteries qui peuvent être rechargées à 80 % de sa capacité en seulement en 30 minutes via une borne de recharge rapide.

La maintenance de la petite citadine électrique de Mitsubishi Motors coutera sept fois moins chères qu’une voiture classique roulant à l’essence et elle offrira une expérience de conduite similaire aux véhicules conventionnels. L’i-MiEV, qui est actuellement proposé en Australie et au Japon et qui sera exposée dans le cadre du salon et de la conférence annuelle sur les véhicules électriques 2010, sera vraisemblablement commercialisée aux alentours de 50,000 dollars, comme cela fut le cas en Asie.

Posted by Samuel On avril 6, 2010

Douze élèves du Centre de formation professionnelle de Roberval-Saint-Félicien, menés par leur professeur Yves Munger, ont réalisé la conversion d’un véhicule à essence en véhicule 100 % électrique et cela en un temps record ! Le groupe motivé a pris seulement 4 mois pour réaliser cette petite merveille.

Pour se faire, le groupe des douze étudiants inscrits au DEP en mécanique automobile a utilisé une Chevrolet S10 2002. Selon Yves Munger, l’initiateur de ce projet, affirme que l’idée de départ était de lancer ces apprentis mécaniciens dans une aventure parascolaire qui aurait pour but l’élargissement de leur connaissance, tout en faisant quelque chose d’inédit. Cette initiative a été aussi prise pour conscientiser un maximum de personnes sur les dangers qui guettent l’industrie automobile et la solution alternative que représentent les véhicules verts.

Muni de 24 batteries totalisant 152 volts au total, ce véhicule avec une vitesse de pointe de 120 km/h est en mesure de parcourir une distance totale de 100 km sur une seule charge à une vitesse de 80 km/h. La transmission automatique a été remplacée par une transmission manuelle dans le but de limiter les pertes d’énergie. Selon Yves Munger, la puissance du moteur électrique est égale à la puissance du moteur d’origine de la S10. La recharge du véhicule se fait en douze heures via une prise de 120 volts pour une décharge complète.

De plus, les étudiants ont intégré  un ordinateur de bord à la voiture pour permettre au conducteur de connaitre l’état de la batterie et l’autonomie restante.

Posted by Samuel On mars 23, 2010

CNTA EMC-MEC

Pierre Lavallée, le directeur général du Centre National du Transport Avancé (CNTA) et Al Cormier, le directeur général de Mobilité électrique Canada (MEC) ont récemment annoncé la signature d’un accord entre les deux entités dans la perspective d’instaurer le développement des véhicules électriques sur les terres canadiennes et québécoises.

Les deux organisations se sont déjà associées dans le passé pour le projet « La démonstration de véhicules électriques au Canada ». Cette entente vise principalement à promouvoir le développement des voitures électriques dans un pays où l’énergie électrique est abondante et qui regorge de chercheurs et d’autres brillants esprits, très motivés.

S’appuyant sur la dépendance mondiale sur les produits pétroliers et une éminente chute de ce secteur de marché, les directeurs généraux du CNTA et de Mobilité électrique Canada avancent que les véhicules alternatifs seront les remplaçants des véhicules conventionnels et donc pour s’y préparer, cette alliance est plus que vitale pour le Canada.

Cependant, les deux entités précisent :

Pour que le  développement des véhicules électriques sur le sol canadien soit vraiment profitable, il faudra que le gouvernement se décide à investir plus dans les firmes qui luttent pour le progrès de l’industrie automobile.

L’entente entre le CNTA et la MEC vise dans un premier temps à mettre au moins 500,000 véhicules électriques sur les routes canadiennes d’ici 2018 et finalement favoriser les relations entre les différents partenaires qui pourront contribuer à la bonne marche des opérations.

Posted by Vincent On mars 19, 2010

Bienvenue sur le magazine de l’auto électrique entièrement dédié aux véhicules électriques et hybrides du Québec.

L’objectif du site est d’informer la population québécoise des dernières actualités de l’industrie.

Nous vous encourageons immédiatement à vous inscrire à l’abonnement par email pour recevoir les articles ainsi qu’au flux RSS dans votre lecteur favori.

A très bientôt !

En attendant voici une vidéo d’une entreprise qui convertit les voitures à essence en voitures électriques au Québec :