Voiture electrique et hybride Quebec/Canada, le 28 October 2015


Voiture electrique Twitter Facebook auto electrique

Recevoir l'Actualité par email




Liens

Ecrit par Vincent le 20 avril 2012

Le circuit électrique (Hydro Québec, Rona, Metro, Rotisseries St-Hubert et l’Agence Métropolitaine de Transport) a inauguré récemment le premier service public de bornes de recharge pour voitures électriques. Celui-ci est déployé dans les villes de Québec et de Montréal.

Circuit electrique

Le premier service public de recharge au Québec et à Montréal

Le ministère canadien des Ressources Naturelles a inauguré récemment le premier service public de recharge pour voiture électrique. Répartie à travers le Québec et Montréal, l’offre disposera de 34 points de recharge, situés dans divers établissements, restaurants, boutiques et petits commerces. À l’initiative de ce projet de bornes publiques à destination des utilisateurs des véhicules électriques, Hydro-Québec, en partenariat avec les restaurants Saint-Hubert, les épiceries Métro et les enseignes Rona. Pour les institutions canadiennes, le déploiement de ces terminaux de recharges constitue un élément essentiel à la démocratisation des véhicules électriques. Clément Gignac, ministre canadien présent pour le lancement de ce service, se dit confiant sur le succès du projet qui assurera non seulement le développement de la mobilité verte, mais aussi des sources de revenus supplémentaires.

Un premier pas vers une conversion électrique

Si les premières installations permettront aux utilisateurs de faire le plein des batteries en une heure pour une trentaine de kilomètres d’autonomie, les initiateurs du projet assurent qu’à terme, des dispositifs plus performants seront développés. Ces derniers permettront alors d’alimenter les batteries en une vingtaine de minutes et seront alors déployés sur les réseaux autoroutiers. Ces terminaux de recharge à haute performance seront disponibles progressivement d’ici les prochains mois et coûteront aux automobilistes dans les 2 à 3 dollars pour recharger leur auto. Un service de dépannage joignable en permanence accompagnera le dispositif. Ce projet intervient alors qu’actuellement, l’autonomie des véhicules électriques peine à dépasser les 100 km. Les autorités québécoises se disent soucieuses d’entamer la reconversion de la ville vers l’électrique. La mise en place de ce premier service public de terminal de recharge constitue alors largement un premier pas vers ce louable objectif.

  1. Michel Said,

    Le succès de la voiture électrique passe par la pile universelle.À la condition que les fabricants automobiles et les pétrolières m’entendre sur un modèle de piles universelles qui est loué et rechargé par les pétrolières ( tu changes de pile pour une pile pleine charge au poste d’essence et tu payes et poursuis ta route)

    Posted on juillet 27th, 2012 at 20 h 01 min


Autres articles qui peuvent vous intéresser :