Voiture electrique et hybride Quebec/Canada, le 22 October 2017


Voiture electrique Twitter Facebook auto electrique

Recevoir l'Actualité par email




Liens

 Bolloré

 
Posted by Vincent On juillet 9, 2012

La technologie du phosphate de fer lithié pour les batteries de voitures électriques risque de faire encore parler d’elle prochainement. Le groupe industriel français, fabricant de la Bluecar d’Autolib’, vient en effet de signer un accord de licence lui permettant d’exploiter légalement cette technique.

Le LMP trouve preneur

Encore peu utilisé par les constructeurs, le LMP ou lithium métal polymère commence à intéresser les industriels du secteur des véhicules électriques. Actuellement, cette technologie se retrouve principalement sur les batteries de la Bluecar, la voiture 100 % électrique en libre service à Paris et ses alentours. Dans un futur proche, elle pourrait équiper d’autres accumulateurs produits par des constructeurs différents. Hydro-Québec, groupe industriel québécois à l’origine du concept, indique en effet avoir conclu un accord de licence avec BatHium Canada, une filiale de Bolloré implantée à Boucherville. Le contrat porte notamment sur l’exploitation des brevets du phosphate de fer lithié dans les prochaines batteries électriques de la société québécoise.

Un nouveau partenariat stratégique

La signature de ce nouvel accord conforte les relations commerciales existantes entre Hydro-Québec et BatHium Canada depuis 2007. Au cours de cette année, la filiale de Bolloré avait racheté l’usine de Boucherville après la faillite d’Avestor, une société détenue partiellement par le premier fournisseur d’électricité de Québec. Cette acquisition lui a permis de découvrir pour la première fois la technologie LMP et de l’utiliser partiellement dans ses batteries destinées aux voitures électriques.

En nouant un nouveau partenariat avec Hydro, la firme dirigée par John Haddock s’acquiert les droits d’exploiter pleinement le procédé du phosphate de fer lithié sur ses prochains modèles d’accumulateurs. Développée depuis quelques décennies par le CNRS, l’Université de Montréal et la cellule technique d’Hydro-Québec, cette technologie permet de développer une génération de batteries plus performantes en terme de résistance et de durabilité.

source

Posted by Vincent On mars 28, 2011

Après l’investissement de Vincent Bolloré en 2009 de 120 millions de dollars dans l’usine de Bathium à Boucherville, cette fois c’est le gouvernement du Québec lui-même qui met la main au portefeuille pour soutenir le développement de l’entreprise de batteries.

Québec investit 16 millions de dollars canadiens pour soutenir Bathium Canada, ce qui créera par la même occasion 245 nouveaux emplois en plus des 67 en place à l’heure actuelle.

Selon les estimations, près de 15 000 batteries LMP (Lithium Metal Polymère) devraient être produites à l’usine de Boucherville en 2012.

Le site de Bathium Canada : bathium.com