Voiture electrique et hybride Quebec/Canada, le 22 October 2017


Voiture electrique Twitter Facebook auto electrique

Recevoir l'Actualité par email




Liens

Ecrit par Vincent le 21 mars 2011

La voiture électrique prendra de plus en plus de place dans le marché automobile au cours des prochaines années. Après Nissan et Mitsubishi, plusieurs autres constructeurs automobiles commercialiseront des voitures électriques destinées au grand public dans les prochaines années.

Avec l’arrivée de la voiture électrique, tout ce qui gravite autour du domaine automobile subira des transformations importantes, à commencer par le mode de ravitaillement en énergie ou encore l’entretien mécanique.

Une mutation majeure reste encore à s’effectuer pour que l’auto électrique prenne réellement son envol : la perception du consommateur. On croit encore que l’auto électrique est peu performante, limitée en terme d’autonomie et trop chère. Les médias, le gouvernement et plusieurs autres parties prenantes font leur part pour changer cette perception et encouragent le mouvement écologique. Qu’en est-il des compagnies d’assurance automobile?
Voiture Électrique a demandé à Chantal Roussin, directrice marketing chez Banque Nationale Assurances Auto, si son entreprise était prête à l’arrivée de l’auto électrique sur le marché québécois. Nous avons aussi sondé l’intérêt de l’assureur à privilégier les conducteurs de voitures électriques. En voici un compte rendu :

Est-ce que Banque Nationale Assurances est prête à l’arrivée des voitures 100% électriques et offrira-t-elle des escomptes ou offres spéciales pour ses clients actuels et futurs clients?

Oui, nous sommes prêts. Nous avons des normes spécifiques pour ce type de véhicule. Toutefois, les prix sont plus élevés que pour une auto normale ou hybride. Ceci s’explique par la demande inexistante. Lorsqu’il y aura plus de demandes, Banque Nationale Assurances se fera un plaisir de revoir ses normes pour ce type de véhicule afin d’offrir le meilleur prix possible.

La Banque Nationale est-elle intéressée à promouvoir l’assurance auto verte?

Banque Nationale Assurance a été parmi les premiers assureurs au Québec à promouvoir les rabais pour les consommateurs qui roulaient moins et qui se souciaient ainsi de l’environnement. Dans cette optique, nous offrons le rabais « moins vous roulez, moins vous payez ». Ce rabais récompense les conducteurs qui roulent moins de 15 000 km par année. Mais, bien entendu, un conducteur roulant 17 000 km par année paiera moins qu’un conducteur qui fait 25 000 km.
Nous avons fait des analyses et pour un dossier équivalent, un client qui fait 5 000 km par année paiera environ 25 % de moins qu’un client qui fait 25 000 km. S’il roule 15 000 km, le rabais sera d’environ 10 %.

Existe-t-il déjà une offre pour les voitures hybrides au Québec, par exemple pour la Toyota Prius?

Nous savons qu’actuellement, un véhicule hybride coûte plus cher qu’un autre type de véhicule de même catégorie. Chez la plupart des assureurs, comme il s’agit d’un véhicule plus cher, la prime sera plus élevée d’environ 10 %.

Par contre, chez Banque Nationale Assurances, dans l’esprit de récompenser les conducteurs qui font des gestes concrets envers la protection de l’environnement – comme ceux qui roulent peu – nous avons décidé que la tarification des véhicules hybrides serait la même que pour les véhicules qui n’utilisent que de l’essence. Cela fait en sorte que certains propriétaires de véhicules hybrides pourraient payer 10 % de moins que chez un concurrent. Et si en plus ils roulent moins et qu’ils ont un bon dossier de conduite, ils sont certains d’économiser davantage.

Pourrait-on imaginer un moyen de récompenser les conducteurs à la conduite plus écologique?

Tel que nous l’avons mentionné précédemment, nous offrons plusieurs avantages concrets à nos clients qui adoptent une conduite soucieuse de l’environnement, comme notre rabais « Moins vous roulez, moins vous payez ». De plus, le conducteur se récompense lui-même en roulant écologiquement. En prenant moins souvent sa voiture pour se déplacer, en se rapprochant du lieu de leur travail ou encore en privilégiant le transport en commun, les conducteurs sauvent beaucoup d’argent. En plus de réduire leurs factures en essence, ils minimisent l’usure sur leur voiture qui aura besoin de moins de réparations et ils diminuent considérablement les risques d’accident. Ainsi, ils n’auront pas besoin de débourser une franchise et ne subiront pas d’augmentation de leur prime.

Chantal Roussin, merci d’avoir accordé cette interview à AutoElectrique.net.

Note: on voit que les compagnies d’assurance auto comme Banque Nationale Assurances sont sensibles aux enjeux du véhicule électrique, en offrant par exemple des rabais aux conducteurs adoptant des comportements écologiques, bien que concrètement, peu de mesures soient encore mises de l’avant par l’assureur spécifiquement pour l’auto électrique, faute de demande et de compétition. Mais ca va venir puisque le gouvernement du Québec propose jusqu’à 8000 dollars de rabais à l’achat dès le 1er janvier 2012! Ce qui laisse présager une hausse de la demande de la part des consommateurs.

Comments are closed.